La FanFair Alliance réclame une enquête sur le monopole viagogo-StubHub

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Au Royaume-Uni, la FanFair Alliance demande à l’Autorité des Marchés et de la Concurrence de réaliser une enquête sur l’acquisition de StubHub par viagogo

La nouvelle qui a fait grand bruit, a été majoritairement critiquée par les professionnels de l’événementiel et de la billetterie dans les pays anglo-saxons. Quelques jours après cette annonce, le congrès américain a également lancé une enquête sur le marché de la billetterie aux Etats-Unis, et notamment auprès d’acteurs comme StubHub. 

Au Royaume-Uni, les autorités de régulation et les députés s’intéressent au marché secondaire de la billetterie depuis quelques années déjà, et tout semble poindre vers viagogo : c’est au Royaume-Uni que Google a interdit à viagogo l’utilisation des publicités (avant d’être ré-autorisé, juste au moment de cette acquisition) et l’Autorité des Marchés et de la Concurrence britannique a déjà mis en place de nombreuses régulations pour contrer la firme. 

Pour la FanFair Alliance, l’acquisition de Stubhub par viagogo ne fait que « concentrer le marché secondaire « à but lucratif » dans les mains d’un seul opérateur, qui contrôlerait ainsi près de 100% du marché britannique, bien au-delà du seuil de référence de 40% de l’Autorité des Marchés et de la Concurrence. » La FanFair Alliance a donc envoyé une lettre à l’Autorité, s’inquiétant des conséquences sur le secteur de l’événementiel britannique. 

« Avec la dominance d’une seule plateforme de revente B2C, nous craignons que de telles pratiques se répandent davantage au Royaume-Uni, et favorisent des pratiques de revente anti-consommateurs, actuellement sous l’œil des enquêteurs en Amérique du Nord. », a expliqué Adam Webb, directeur général de la FanFair Alliance. 

Reste à savoir si après une enquête approfondie et en cas de situation de monopole avérée, des réponses pourront être apportées par les régulateurs : le siège social de viagogo est actuellement situé dans l’Etat du Delaware, un paradis fiscal américain. Quels seraient alors les recours juridiques ? 

La rédaction

Laisser un commentaire

Retour haut de page