[Brève] Stade de France : stade terminal ?

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Ca va mal ! Le moral est en berne. Et on s’agite et on s’inquiète autour d’un malade : Bixente Lizarazu, le champion du monde 98 en personne, a dit « Le Stade de France, c’est comme une église… ». Peut-être bien un « temple » du sport ou des spectacles mais un temple qui coûte cher, très cher en argent public : près de 800 millions d’euros depuis la pose de la première pierre. Alors, la faute à qui ? À quoi ? Comment sortir de là ?

Ce qui est certain, c’est qu’il va falloir trouver une solution. Et si l’État se donne encore du temps, il devra faire preuve d’habileté. Parce que le Stade de France et le sport français, c’est une grande et belle histoire d’amour, haute en couleurs, riche en émotions. Souvenez-vous : nous sommes le dimanche 12 juillet 1998… C’est la finale de la Coupe du monde de football. Tout le pays retient son souffle… La suite, vous la connaissez :  la France gagne trois à zéro face au Brésil ! Mais alors pourquoi le stade de France, si prestigieux et si cher à nos mémoires, perd-il de l’argent  ?

Ecouter le podcast >>

Source : France Culture

 

La rédaction

Laisser un commentaire

Retour haut de page