JO de Tokyo : 50% de spectateurs silencieux dans les stades, place aux remboursements

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Des jauges à 50% jusqu’à 10 000 spectateurs et une foule assise, masquée et silencieuse. Un mois avant le coup d’envoi des Jeux Olympiques au Japon, le Comité d’organisation a précisé les règles d’accueil des spectateurs.

Le comité a longuement hésité avant de prendre la décision d’accepter le public dans les stades, ainsi que les délégations officielles et les enfants et étudiants accueillis dans un cadre d’activités scolaires. Mais « il est crucial que les athlètes, qui se préparent depuis des années, puissent célébrer leurs performances devant du public » a expliqué Seiko Hashimoto, la présidente du comité d’organisation. 

Ces restrictions à l’intérieur des stades s’accompagnent de recommandations à destination des spectateurs concernant leurs déplacements, qui doivent être limités au minimum. Enfin, elles ne s’appliquent pour l’instant qu’aux Jeux Olympiques : la décision pour les Jeux Paralympiques sera rendue mi-juillet, en fonction de l’évolution du contexte sanitaire. 

Désormais, les JO doivent réorganiser leur billetterie. Les 600 000 billets vendus en dehors du pays ont déjà été annulés et remboursés. Une loterie va être organisée pour respecter les nouveaux quotas de spectateurs japonais, un moyen « d’assurer une répartition juste ». Sur les 4,5 millions de billets vendus, 840 000 ont déjà été remboursés, et 910 000 doivent être annulés  et remboursés. « Nous espérions au départ 90 milliards de yens (700 millions d’euros) de revenus grâce à la vente de tickets au Japon. Nous serons au final à moins de la moitié de cette somme ».

close

Oh salut 👋
Nous sommes heureux de vous voir sur MGB Mag.

Inscrivez-vous à notre newsletter Toute l’actualité du marché de la billetterie chaque semaine dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

La rédaction

Laisser un commentaire

Retour haut de page