Vers une réouverture des boîtes de nuit en juillet : avec quel protocole ?

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Le Ministre de la Santé, Olivier Véran, a confirmé que les discothèques devraient rouvrir en juillet “avec des conditions spécifiques”.

Un soulagement pour le secteur, fermé depuis le mois de mars 2020. Le protocole est encore en cours de discussion avec les professionnels de la nuit. L’introduction du pass sanitaire est encore en cours de discussion. Selon l’Umih et le GNI, représentants du secteurs, le protocole comprendrait des jauges limitées (le chiffre de 65% de la capacité d’accueil est annoncé dans un premier temps, avec 1000 personnes maximum), l’aération renforcée des établissements, le rappel des règles tout au long de la soirée par les DJs, et la mise en place du pass sanitaire ou d’une preuve de test négatif ou d’un autotest devant les portes. Le port du masque obligatoire sur la piste de danse est encore en cours de discussion. 

Ce protocole, pas encore validé, est une solution pour une réouverture, même dégradée, de ces lieux de nuit. Le secteur a beaucoup souffert économiquement ces derniers mois, mais ce dispositif pourrait être trop restrictif selon Patrick Malvaës, président du Syndicat national des discothèques et lieux de loisir (SNDLL) : «Certains acteurs syndicaux porteront la responsabilité de ce qui découlera d’une ouverture en mode dégradé et très contraint, ce qui sera manifestement le cas puisque ce sont ces acteurs syndicaux qui l’ont proposée dans leurs travaux “à huis clos” avec le gouvernement sur le pass sanitaire».

Les questions de l’autotest (qui les fournira ? qui les contrôlera ?) ou des travaux d’aménagement pour de la ventilation font débat parmi les professionnels. “Ce n’est pas du tout le bout du tunnel pour nous. Ce ne sera pas comme avant. On ne pourra pas rouvrir dans les mêmes conditions qu’avant la crise.”, a déclaré Frédéric Dorey, propriétaire du Bar des templiers à Chalon-sur-Saône à France 3. 

Les syndicats demandent également le maintien des aides, même pour les établissements qui pourraient rouvrir. 

Au début du mois, le Président de la République avait annoncé une date de revoyure le 21 juin. 

close

Oh salut 👋
Nous sommes heureux de vous voir sur MGB Mag.

Inscrivez-vous à notre newsletter Toute l’actualité du marché de la billetterie chaque semaine dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

La rédaction

Laisser un commentaire

Retour haut de page