[Presse] Pass sanitaire, pass Sport, pass Culture, et le français trépasse

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

ANALYSE – Le gouvernement est devenu un ardent défenseur du franglais pendant toute la crise sanitaire, maltraitant sa propre langue dans les documents officiels.

Georges Clemenceau prétendait que «l’anglais, ce n’est jamais que du français mal prononcé». Il semblerait que Jean Castex, son lointain successeur à Matignon, ait donné une tout autre consigne à ses ministres: le français doit s’écrire comme l’anglais qui n’est «jamais que du français mal orthographié». Ainsi, le gouvernement a mis en place le 9 juin le «pass sanitaire», alors que le ministère des Sports lançait «le pass Sport» et que le ministère de la Culture débloquait le «pass Culture» (crédit de 300 euros pour certains jeunes) dont on nous rebat les oreilles depuis quatre ans. Ces orthographes fautives figurent dans les modes d’emploi officiels diffusés en abondance et notamment sur internet.

Certes le français a plus de mots en commun avec l’anglais qu’avec l’italien. Mais le plus souvent il y a de légères variations, la langue de Shakespeare ayant adapté à son usage et à son climat les emprunts lexicaux venus en masse du continent, car les échanges se sont faits d’abord dans ce sens. Lire la suite >>

Source : Le Figaro

close

Oh salut 👋
Nous sommes heureux de vous voir sur MGB Mag.

Inscrivez-vous à notre newsletter Toute l’actualité du marché de la billetterie chaque semaine dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

La rédaction

Laisser un commentaire

Retour haut de page