Pas de stades complets pour l’Euro 2021 : les remboursements ont commencé

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

L’Euro 2021 débutera le 11 juin prochain dans 12 villes hôtes sur le continent, mais à capacité réduite. 

Au vu des restrictions de chaque pays hôte, la compétition de football, déjà annulée en 2020, ne pourra pas se tenir à guichets fermés. Déjà, fin avril, l’UEFA annonçait que les lieux de certains matchs été modifiés : Bilbao et Dublin n’accueilleront finalement pas de match de l’Euro 2020, l’instance européenne ayant préféré les relocaliser dans des stades capables d’accueillir plus de supporters.. Les spectateurs ont reçu le remboursement de leur billet et sont prioritaires pour acheter des billets pour ces nouveaux matchs. 

Ainsi, Saint-Pétersbourg et Bakou ont confirmé des capacités de 50%, Budapest vise le 100% de la capacité du stade, mais avec des conditions d’entrée strictes pour les spectateurs, Amsterdam, Bucarest, Copenhague, Glasgow, Rome et Séville accueilleront 25%-33% de la capacité du stade, Londres a confirmé une capacité minimale de 25% pour les trois premiers matches de groupe et le match de huitième de finale. tandis que Munich vise à accueillir un minimum de 14 500 spectateurs, ce qui correspond à environ 22% de la capacité du stade. Côté sécurité sanitaire, l’instance européenne du football a déployé sur son site Internet la liste des restrictions de déplacement, pays par pays. Par ailleurs, outre le port du masque obligatoire, chaque détentrice et détenteur de billet se verra attribuer un créneau horaire dédié de 30 minutes pour arriver au stade, afin de limiter les flux. 

L’UEFA a donc décidé de mettre en place un tirage au sort équitable pour déterminer quels billets seront annulés, et tous les spectateurs qui ne sont pas tirés au sort voient leurs billets remboursés totalement. Une décision qui a évidemment fait des déçus…

close

Oh salut 👋
Nous sommes heureux de vous voir sur MGB Mag.

Inscrivez-vous à notre newsletter Toute l’actualité du marché de la billetterie chaque semaine dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

La rédaction

Laisser un commentaire

Retour haut de page