[Podcast] Les musées : premiers déconfinés

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Antoine Pecqueur s’intéresse ce matin à la réouverture des musées annoncée pour la mi-mai par le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal. Qu’est-ce que cela représente pour le secteur culturel ?

On a assisté ces dernières semaines à une perpétuelle valse-hésitation. Des sources proches du pouvoir indiquaient un jour que la réouverture se ferait en fonction des lieux : d’abord les musées, puis les salles de spectacle. Mais d’autres au contraire affirmaient ensuite que tous les lieux réouvriraient au même moment, que ce principe égalitaire était essentiel, et que les différentes étapes concerneraient les jauges : d’abord 35%, puis 65% puis 100% à la rentrée de septembre.

Au final, Emmanuel Macron aurait donc tranché : ce seront les musées d’abord. Le problème n’est pas de privilégier ce type de lieu. Même des personnalités du monde du théâtre l’appelaient de leurs vœux. Mais ce que dénonce le secteur du spectacle vivant, c’est d’avoir entretenu le flou et la confusion.

Pourquoi les musées ont-ils été privilégiés ?

On peut y voir derrière un argument sanitaire, consistant à privilégier les espaces où le public circule et non pas des lieux où les spectateurs restent à une place fixe. Et surtout, l’ouverture pendant de nombreux mois des galeries, a montré que la circulation du public dans des salles d’exposition pouvaient très bien fonctionner. Les musées ont des configurations relativement proches, hormis évidemment la question de la billetterie. Mais en l’absence d’un grand nombre de touristes, la maîtrise des flux devraient être relativement fluide, même dans les plus grandes institutions comme le Louvre ou Orsay. Se pose néanmoins la question des horaires d’ouverture avec le couvre-feu.

Enfin, d’un point de vue politique, pour le pouvoir, il fallait donner au même moment un signal pour le secteur culturel et pour la restauration, pour ne surtout pas montrer qu’un des deux secteurs seraient privilégiés, ce qui est donc le cas avec cette possibilité de réouverture au même moment des terrasses et des musées. Le calcul est d’autant plus politique que l’échéance des régionales arrive à grand pas. Lire la suite et écouter le podcast >>

Source : France Musique

close

Oh salut 👋
Nous sommes heureux de vous voir sur MGB Mag.

Inscrivez-vous à notre newsletter Toute l’actualité du marché de la billetterie chaque semaine dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

La rédaction

Laisser un commentaire

Retour haut de page