[Presse] Interview : Zack Sabban, PDG et fondateur de Festicket et PDG d’Event Genius, confiant dans la sortie de crise

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Dans une interview à Maddyness,  Zack Sabban raconte son parcours et se montre très optimiste pour les années à venir. Si l’impact de la pandémie mondiale a été catastrophique pour le secteur de l’événementiel, la place de marché de billets de festival Festicket a été l’une des rares à résister à la tempête avec une baisse d’environ 10-12% des ventes dans l’ensemble par rapport aux chiffres de 2019. 

L’entreprise, fondée en 2012 par Zack Sabban alors qu’il était banquier d’affaires emploie aujourd’hui une centaine de personne à travers le monde. « Nous avons réussi à avoir une année 2020 assez décente parce que nous sommes une entreprise internationale qui couvre beaucoup de marchés différents. Aujourd’hui, nous avons des bureaux à San Francisco et Denver aux États-Unis et des personnes qui travaillent à Barcelone, Madrid, Amsterdam, Porto, en France, au Royaume-Uni et en Australie. Cela signifie que nous avons pu être très réactifs et reprendre les parties de l’activité qui pouvaient encore se dérouler dans différentes parties du monde», déclare-t-il à Maddyness.»

Suite à l’acquisition d’Event Genius et de Ticket Arena, en 2019, Festicket a évolué de la vente B2C de forfaits pour les festivals de musique à une plate-forme SAAS qui assiste de bout en bout les producteurs d’événements live.

« Cette acquisition a été un point d’inflexion pour nous. Notre mission est désormais de construire la nouvelle ère numérique du spectacle vivant. Notre modèle d’entreprise signifie que nous signons des accords exclusifs avec des créateurs d’événements et que nous cherchons à leur fournir un environnement unifié pour toutes leurs sources de revenus à travers la billetterie, les services de paiement en ligne, les voyages et les accessoires, le contrôle d’accès, le marketing et les données, ainsi que le paiement, sans espèces ou sans contact, ou sur place», explique-t-il

Festicket, qui travaille aujourd’hui pour de nombreux festivals de renom comme Ultra, Coachella, Leeds, Reading ou Creamfields, s’attend à un été particulier. « En interne, nous l’appelons la « saison partielle ». Certains événements pourront avoir lieu, mais dans des conditions sanitaires très strictes. Certains événements sont tout simplement trop importants pour avoir lieu en 2021. Les organisateurs n’ont pas pu transformer rapidement leurs festivals de grande envergure car ils nécessitent de nombreux mois de préparation et les gouvernements manquent encore d’informations. Cependant, je pense qu’il y aura beaucoup de festivals de niche à plus petite échelle, car ils peuvent réagir assez rapidement.» 

Pour l’avenir,  Zack Sabban est très optimiste. « Comme moi, je pense que la moitié du monde est impatiente de se retrouver sur la piste de danse. Tout le monde est chez soi à chercher ce qu’il pourra faire dès que cette pandémie sera terminée.» Lire l’interview complète >>

Source : Maddyness

close

Oh salut 👋
Nous sommes heureux de vous voir sur MGB Mag.

Inscrivez-vous à notre newsletter Toute l’actualité du marché de la billetterie chaque semaine dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

La rédaction

Laisser un commentaire

Retour haut de page