[Etude] Responsabilité numérique et musées français, il reste des progrès à faire…

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Selon une étude réalisée par l’universitaire et ingénieur de recherche Karl Pineau, les sites web des musées de France ont encore quelques progrès à faire pour répondre aux enjeux de transparence, d’open data et de design.

Cette étude se concentre sur les sites web les plus fréquentés des musées de France avec en tête le musée du Louvre, le château de Versailles, le centre Pompidou, les musées d’Orsay et du Quai Branly, soit 89 sites d’institutions culturelles attirant annuellement au moins 100.000 visiteurs sur leur Internet.

Parmi les 89 sites web analysés, seuls 52 sites (58,4%) possèdent une billetterie en ligne. Celles-ci n’ont malheureusement pas pu être testées du fait de leur fermeture en cette période de pandémie. Pourtant utile en période de confinement, moins de 60% des sites disposent d’une section « Collections en ligne » permettant de visiter le musée à domicile ou d’avoir un aperçu de ses collections.

Accessible ici (https://musees-responsables.karl-pineau.fr/) cette étude dévoile le paysage d’un web muséal français, parfois moderne (plus de 90 % des sites sont compatibles avec les smartphones), parfois très en retard (seuls 15,5% des sites présentent un bandeau RGPD tenant compte des préférences des utilisateurs) ou même en dehors des clous : près de 20 % ne déclarent pas l’identité de leur hébergeur, ce qui est pourtant une obligation légale.

L’intégralité des données d’analyse est accessible publiquement sur ce tableur ouvert.

close

Oh salut 👋
Nous sommes heureux de vous voir sur MGB Mag.

Inscrivez-vous à notre newsletter Toute l’actualité du marché de la billetterie chaque semaine dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

La rédaction

Laisser un commentaire

Retour haut de page