AEG dévoile ses plans pour la reprise : rénovation de salles, billet digital…

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

En octobre dernier, Ticketmaster présentait SmartEvent, sa suite d’outils de billetterie pour aider les organisateurs de concerts à accueillir de manière sécurisée et sans risque de contamination leurs publics. C’est au tour d’AEG d’imaginer le futur des concerts et de travailler des outils et des processus spécifiques. 

Alors que le promoteur est actuellement en train de construire 5 nouvelles salles qui ouvriront dès l’automne 2021 aux Etats-Unis, AEG a également commencé des travaux de rénovations dans certaines de ses salles, notamment en fournissant de nouveaux systèmes de ventilation. 

Côté technologie, des nouveautés sont également à venir. AEG a profité de la période creuse, due à la pandémie, pour travailler sur de nouveaux outils covid-friendly. « Nous le faisons plus rapidement car nous n’avons pas à remodeler l’avion tout en volant dans les airs », a déclaré, Rick Mueller, président d’AEG Amérique du Nord. 

Concrètement, la firme travaille sur un billet entièrement digital pour toutes les salles, qui fonctionnerait comme un portefeuille, en permettant aux publics de charger de l’argent sur une app dédiée ou de lier leur billet à une carte bancaire. Objectif : minimiser les contacts lors de l’achat de nourriture et/ou de boissons et réduire les files d’attente au point de restauration ou aux toilettes grâce à l’envoi de notifications. Ce billet digital engloberait aussi d’autres fonctionnalités, comme des promotions de fidélité pour un fan qui se serait rendu plusieurs fois dans une même salle ou la réduction du trafic aux abords des salles avec la possibilité de payer son parking via son billet. En échange, le promoteur AEG pourra collecter des données sur le comportement de ses publics pour adapter ses offres marketing. 

Le groupe AEG reste cependant lucide sur la reprise des concerts en configuration dite normale, et compte sur la vaccination pour une réouverture complète des salles et le retour des tournées. « Notre industrie est basée sur la billetterie et des shows complets. […] Si on ne vend que 50% des billets, personne ne gagne de l’argent. Et en vendre 85% permet à peine d’atteindre le seuil de rentabilité. », a déclaré Rick Mueller.

Source : The Rolling Stones 

La rédaction

Laisser un commentaire

Retour haut de page