Un vaccin contre le COVID-19 bientôt ?

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Lundi 09 novembre, le laboratoire Pfizer et son partenaire allemand BioNTech, ont annoncé que son vaccin contre le COVID-19, actuellement en troisième phase d’essai clinique, affichait des résultats d’efficacité de 90%. Un chiffre qui a impressionné la communauté scientifique et s’est très vite répandu à travers le globe. 

Différents chefs d’Etat ont ainsi salué cette excellente nouvelle qui permet de voir la fin du tunnel, en ce qui concerne la pandémie et la crise économique mondiale. Les secteurs de l’événementiel et du tourisme y ont également vu une bonne nouvelle. Néanmoins, pour l’instant, aucune date de mise sur le marché ne peut être dévoilée tant que les essais cliniques ne sont pas terminées et que le vaccin n’a pas été approuvée par différentes autorités sanitaires. 

Et du côté des marchés, c’est également un soulagement. Le CAC 40 est repassé au-dessus de 5000 points et son indice a bondi de plus de 7% hier. C’est également la liesse pour des entreprises qui ont été très impactées financièrement par la crise sanitaire : l’action d’Air France a augmenté de 27% hier, l’action de Live Nation a bondi de 20,2% dès l’ouverture de la bourse de New York, et celle d’Eventim est passé de 42,8€ à 54,7€ à Francfort, dès la publication officielle du communiqué. Un nouveau souffle pour ces entreprises, mais qui pourraient être de courte durée en fonction des prochains développements.

Ces résultats sont en effet très prometteurs, mais il faudra cependant être patient. Même si le laboratoire Pfizer a commencé à produire des doses de vaccins pour une mise sur le marché dès que possible, beaucoup de questions restent en suspens : sur sa disponibilité d’abord, le laboratoire ne prévoyant ‘que’ 1,3 milliards de doses disponibles en 2021 ; sur son transport et son stockage, car ce vaccin doit être conservé à -70° ; et sur son prix, notamment dans des pays où les citoyens n’ont pas accès à une assurance maladie universelle. Dans tous les cas, la Commission Européenne a déjà passé des pré-commandes de vaccins auprès de nombreux laboratoires : à ce jour, une cinquantaine de laboratoires seraient ou entreraient très prochainement, dans la troisième phase de l’essai clinique du vaccin contre le COVID-19. 

Par ailleurs, d’autres questions se posent sur la vaccination en tant que telle : est-ce que l’intégralité de la population mondiale sera vaccinée ? Selon les pays, les stratégies de vaccination ne seront pas les mêmes, et elles pourraient même changer selon les différents territoires d’un pays comme aux Etats-Unis. Les politiques nationales de vaccination pourraient alors continuer à impacter certaines économies, comme celle du spectacle. Comment importer des tournées étrangères en France par exemple si les artistes et équipes étrangères sont vaccinés et pas le public français, ou inversement ? 

Et enfin, est-ce que les populations sont prêtes à se faire vacciner ? Selon un sondage Ipsos, également publié le 05 novembre, 73% des personnes interrogées dans 15 pays se feraient vacciner si le vaccin contre le COVID-19 est disponible : pour 52% d’entre eux, ils se feraient vacciner dans les 3 mois après la mise sur le marché du vaccin. A nuancer néanmoins selon les pays : en France, seules 54% des personnes interrogées souhaitent se faire vacciner contre le COVID-19…

La rédaction

Laisser un commentaire

Retour haut de page