[Tendance] Théâtre et livestream font bon ménage

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Le théâtre peut aussi investir le livestream : ça marche. Alors que la plupart des salles et compagnies de théâtre proposent des captations d’oeuvres théâtrales, d’autres professionnels ont décidé d’utiliser les contraintes du livestream pour produire de nouvelles formes artistiques. Et ça marche. 

A Londres, l’Old Vic, dirigé par Matthew Warchus, a déjà diffusé en direct trois performances depuis le théâtre vide. Et 30 000 billets ont été vendus dans 73 pays, un vrai carton. Les trois pièces courtes ont été interprétés par des acteurs renommés et ont été diffusées en multi-angles sur Zoom. Les billets sont vendus au prix de 10£ par connexion, mais le théâtre encourage les spectateurs qui regarderaient la performance à la plusieurs de faire un don supplémentaire. 

Déjà pendant le confinement, la compagnie britannique Creation Theatre avait recréé sur Zoom les pièces de Shakespeare. Cette fois, les acteurs performaient depuis chez eux, sur des fonds virtuels. 

Et finalement, si la contrainte numérique inspirait la création ? La pièce Macbeth a été entièrement revisité par la compagnie britannique Big Telly pour une adaptation sur Zoom. Au programme : “une véritable expérience théâtrale réalisée en direct sur Zoom”, mettant le public en position d’observateurs omniscients, mais silencieux et livrés à eux-même chez eux.  La pièce a été présenté en Octobre au Belfast International Arts Festival.

En France, Apollo Théâtre est pionnier sur le créneau. Imaginé avant la crise sanitaire, et lancé tout de suite après le déconfinement, la salle propose désormais des pièces en version hybride. Les spectateurs peuvent assister au spectacle dans la salle et depuis chez eux, avec la possibilité d’interagir directement avec les acteurs sur scène. 

Mais en dehors du livestream, il est possible de délocaliser le théâtre… dans la rue. La compagnie Big Telly propose des pièces en live dans la rue avec la participation du public depuis leur jardin ou leur fenêtres. 

La rédaction

Laisser un commentaire

Retour haut de page