[Presse] Le spectacle vivant privé ne voit plus le bout du tunnel

Ils étaient plus de 300 professionnels, producteurs, diffuseurs, exploitants de salles ou de festivals, réunis à la Salle Pleyel le 21 septembre dernier pour dresser un sinistre état des lieux du spectacle vivant privé en France. « Nous sommes dans une incertitude totale. Trois semaines après l’annonce gouvernementale d’un plan de relance octroyant 220 millions d’euros au spectacle vivant privé, les entrepreneurs sont toujours à l’arrêt et les restrictions sanitaires s’amplifient à nouveau sur le territoire » a souligné Malika Séguineau, organisatrice de l’événement et directrice générale du Prodiss , le principal syndicat de la filière musicale et de variétés.

Jeudi matin elle participait à une réunion avec le ministre de l’Economie pour dire son désarroi après les annonces de la veille du ministre de la Santé, ramenant les rassemblements autorisés de 5.000 à 1000 personnes dans les zones en alerte renforcée, incluant de nombreuses métropoles dont Paris. « Un nouveau coup de massue ! Il faut revenir à du chômage partiel à 100 %, à l’exonération des cotisations sociales patronales, à l’annulation des loyers des salles où aucune recette ne rentre, bref au dispositif du confinement » argumente-t-elle. D’autant que les configurations en mode debout sont toujours interdites aussi, et ce quelle que soit la jauge, alors qu’elles concernent plus de la moitié des spectacles. Lire la suite >>

Source : Les Echos

close

Oh salut 👋
Nous sommes heureux de vous voir sur MGB Mag.

Inscrivez-vous à notre newsletter Toute l’actualité du marché de la billetterie chaque semaine dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Laisser un commentaire

Retour haut de page