Fin mai, 3400 événements vendus par See Tickets ont été annulés

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Karim Ayari, CEO de See Tickets (ex-Digitick) a dévoilé à MGB Mag la gestion de la crise sanitaire vue de l’intérieur.

Après une première période d’exécution, au début de la crise sanitaire, “nous avons modifié nos outils et processus afin d’être le plus performant possible face à la situation exceptionnelle et aux multiples demandes (de nos clients organisateurs et des consommateurs)”. See Tickets a ensuite industrialisé ces traitements et mis en production une plateforme dédiée pour la gestion de la CRM Identity ; “nous avons accéléré le déploiement dans le cadre du COVID-19”.

Au niveau de la gestion auprès des promoteurs, See Tickets a lancé plusieurs formulaires personnalisés pour la distribution, pour les partenaires festivals et pour la communication en B2B.

A la fin du mois de mai, 3400 événements vendus par See Tickets (soit 42% des événements impactés) ont été annulés, 5100 événements (soit 58% des événements impactés) ont été reportés. Début juin, Karim Ayari annonçait que plus de 200 000 remboursements étaient déjà en cours, par vague et seraient terminés d’ici fin juin. 5% des organisateurs envisageaient la possibilité de proposer des avoirs, mais aucun ne l’a fait finalement.

Karim Ayari déclarait en juin : “Nous avons produit et géré 15 formulaires et projets personnalisés pour les festivals, proposant l’envoi d’e-mailings, des choix multiples avec don, don partiel, remboursement… Les remboursements demandés par les clients interviennent en fonction des planning vus avec les organisateurs dans les semaines/mois qui viennent.” Plus d’un millions d’emails ont été envoyés pour gérer ces processus et communiquer en permanence avec les clients de la marque. “Les retours de nos clients sont extrêmement positifs, notamment à propos des outils déployés et surtout du travail formidable de nos Client Success.”, a-t-il conclu.

La rédaction

Laisser un commentaire

Retour haut de page