[Etude] Vivendi Brand Marketing : 23 % des personnes confinées veulent consommer davantage de contenus numériques à la maison

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Vivendi Brand Marketing vient de réaliser une nouvelle étude sur les changements de comportements dans la manière de se divertir à l’issue de ce confinement. Le sondage a été réalisé en avril 2020 dans 9 pays (Allemagne, Chine, Colombie, Espagne, Etats-Unis France, Inde, Italie, Royaume-Unis). 

Pendant la période de confinement, 89% des sondés ont découvert de nouvelles formes de divertissement notamment dans les médias ou via des services numériques. 60% ont consommé plus de services payants qu’auparavant, et 1 sondé sur 5 a payé pour la première fois pour accéder à ces services. 

Ces nouvelles pratiques, majoritairement axées sur le numérique, pourront continuer après la période de confinement. Ainsi, la moitié des sondés pensent changer leurs habitudes de consommation. 23 % affirment vouloir consommer davantage de contenus numériques à la maison, tandis qu’un quart souhaite au contraire privilégié les expériences de divertissement physiques. 

Côté livestream et musique 22 %, parmi lesquels très largement des jeunes de 18 à 23 ans, comptent se tourner davantage vers le livestream et des événements extérieurs immersifs. 64% des spectateurs de concerts sont prêts à revenir aux activités de divertissement hors domicile en priorité juste après la fin de l’épidémie de Covid-19, contre 44% pour l’ensemble des sondés. « De manière générale, les spectateurs de concerts consomment toutes les formes de contenu par rapport à la population en général. Dans tout ce que nous avons examiné, ils sont plus soucieux de revenir au contenu sous toutes ses formes », a expliqué Maria Garrido, Chief Insights Officer chez Havas Group et SVP de Vivendi Brand Marketing, à Pollstar.

Néanmoins, ils privilégient d’abord le cinéma (33%) avant les concerts (24%), le théâtre ou l’opéra (21%) ou les événements sportifs (20%). 

Les amateurs de concerts interrogés ont moins d’enfants et sont plus jeunes. Ceux qui ont des enfants augmenteront de 15% leur consommation de concerts en livestream, en direct. A noter que c’est le live qui les intéresses et non les diffusions de captation. 

La rédaction

Laisser un commentaire

Retour haut de page