[Presse] La Philharmonie de Paris va à nouveau vibrer au rythme des concerts… mais sans public

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Laurent Bayle, son directeur, chiffre à 12 millions d’euros les pertes enregistrées par l’institution de renommée internationale depuis la fermeture il y a deux mois.

[…] 

 Traversant les couloirs déserts, le directeur général Laurent Bayle compte parmi la dizaine de personnes qui passent presque quotidiennement à la Philharmonie, porte de Pantin. En temps normal, ils sont plus de 600. Accompagné d’une équipe de l’AFP, il arrive à la grande salle Pierre-Boulez qui, en cinq ans d’existence, s’est taillée une réputation d’excellence internationale, avec des taux de remplissage dépassant les 90%.

«C’est triste», dit Laurent Bayle en contemplant les 2400 places vides. Mais une fois ce constat émis, il affirme vouloir, sauf contre-indication sanitaire, relancer progressivement l’activité alors que cinémas et salles de spectacles restent fermés et ne sont pas concernés par le début du déconfinement programmé lundi 11 mai. «Vers la fin mai, nous allons tenter un ou deux concerts, avec pas plus de 13 musiciens sur scène, et sans public», explique-t-il. Pas question de jouer la 9e Symphonie de Beethoven, mais des concerts en mode «dégradé», qui feront l’objet de captations.

Lire la suite >> 

Source : Le Figaro

La rédaction

Laisser un commentaire

Retour haut de page