[Communiqué] Le SMA demande “moins de rhétorique, plus d’actions concrètes”

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Dans un communiqué publié le 11 mai, le Syndicat des Musiques Actuelles (SMA) a réagi à l’intervention du Président de la République et du Ministre de la Culture. 

Les entreprises adhérentes du SMA saluent “la décision de prolonger les droits des intermittents du spectacle jusqu’à fin août 2021”, et se réjouissent “de la dotation du tout récent Centre National de la Musique (CNM) de 50 millions d’euros”, et “prennent bonne note de la création d’un fonds en faveur des festivals et plus largement des associations et entreprises culturelles, à travers un accompagnement « en capital et en activité »”. 

Néanmoins, le SMA réitère sa demande de textes réglementaires et directives pour encadrer la crise : sans cela, “tout ceci n’est que de la communication.”. Le syndicat donne ainsi pour exemple l’interdiction des événements de plus de 5000 personnes annoncée le 28 avril par le Premier Ministre : “toujours aucun texte n’est venu préciser le cadre réglementaire de ces annonces. Il est donc concrètement toujours impossible pour les organisateurs d’annuler leurs événements sans engager leur propre responsabilité contractuelle et morale pour une décision sanitaire et légale qui leur échappe totalement.” 

Le SMA appelle donc le gouvernement à travailler à “un choc de simplification”, en concertation avec les professionnels du secteur “pour définir un cadre d’exercice adapté, mais aussi en lien avec les collectivités qui demeurent très impliquées dans la vie culturelle” et propose notamment des mesures fiscales adaptées au secteur pour participer à la reprise du secteur culturel. 

Vous pouvez lire le communiqué en entier ici >>

La rédaction

Laisser un commentaire

Retour haut de page