[Justice] Deux revendeurs britanniques condamnés à de la prison ferme

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

L’affaire a fait grand bruit dans les médias internationaux, et pour cause : deux revendeurs britanniques viennent d’être condamnés à 4 ans de prison et 30 mois de prison pour fraude. 

Dès 2010, David Smith et Peter Hunter ont fondé les entreprises Ticket Wiz et BZZ pour acheter plus de 4 millions de livres de billets pour des concerts d’Ed Sheeran ou des pièces de théâtre, afin de les revendre sur des plateformes comme viagogo ou StubHub. Avec la revente de ces billets, ils auraient engrangé au total 10,8 millions de livres de bénéfices entre 2015 et 2017. 

La National Trading Standards avait commencé une enquête il y a plusieurs mois sur ces deux entreprises, avant d’assigner les deux fondateurs devant la justice. 

Ils ont chacun été reconnus de trois chefs d’accusation de fraude : utilisation du logiciel Insomniac pour utiliser plusieurs identités différentes et cartes bancaires afin de contourner les limitations du nombre de billets achetés sur les billetteries primaires, mise en revente de billets pour des événements où la revente était justement interdite, et mise en revente de billets qu’ils n’avaient pas encore achetés. Lors de la perquisition dans les locaux de Ticket Wiz et BZZ, des centaines de cartes bancaires ont été trouvées, sous près de 40 noms différents. Ils auraient également utilisé au moins 97 identités différentes, utilisé 88 adresses postales et 290 adresses mails différentes pour contourner les restrictions des billetteries primaires. 

Peter Hunter, associé principal de ces deux entreprises a été condamné à 4 ans de prison ferme, et son associé, David Smith, a été condamné à 30 mois de prison fermes. 

« Les peines d’aujourd’hui envoient un message fort aux revendeurs qui ont les mêmes pratiques : ce sont des infractions qui peuvent entraîner des peines de prisons. J’espère que cette annonce conduira à un changement radical sur le marché de la billetterie et le rendra plus sûr pour les consommateurs. », a déclaré Toby Harris, président de la National Trading Standards. 

C’est la première fois qu’un jugement sur des affaires de billetterie secondaires mène à des peines de prisons fermes. 

« Le verdict prononcé aujourd’hui crée un précédent très important et utile dans la lutte contre la fraude aux billets. Nous avons étroitement collaboré avec la National Trading Standards pour compiler les preuves qui ont permis la condamnation et nous sommes heureux qu’ils aient pu jouer un rôle dans la protection des consommateurs. », a également déclaré Jonathan Brown, directeur général du STAR.  

La nouvelle du verdict a été applaudie par la FanFair Alliance, qui appelle à de nouvelles enquêtes sur le marché de la billetterie secondaire. « En facilitant les activités des revendeurs en ligne, les plateformes profitent elles-mêmes de la vente de billets illégalement acquis. Elles devraient également faire l’objet d’une enquête, et il faudrait aussi mener des actions contre ces plateformes, si elles ont bénéficié des produits de la criminalité. » 

La rédaction

Laisser un commentaire

Retour haut de page