L’Autorité des Marchés et de la Concurrence britannique porte plainte contre Viagogo

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

L’Autorité des Marchés et de la Concurrence britannique affirme avoir porter plainte contre Viagogo pour outrage à la justice. 

Depuis le mois de janvier, les plateformes de revente ont une obligation de transparence auprès de leur client, en affichant certaines précautions concernant le droit d’entrée, le siège exact de chaque billet vendu et l’identité du revendeur. Viagogo a du également se plier a des exigences supplémentaires pour éviter la publicité mensongère et assurer un service après-vente en cas de problèmes.

Malgré plusieurs contrôles et avertissements, l’Autorité des Marchés et de la Concurrence a jugé que Viagogo n’avait pas respecté certains points de réglementations, en dépit des améliorations apportées par la plateforme. Pour l’institution, Viagogo use encore de publicités mensongères, ne prévient pas suffisamment du risque d’achat de billets contrefaits et que les informations sur les billets et les revendeurs sont encore incomplètes. 

L’institution a tout de même reconnu que, depuis la mise en place de ces obligations, Viagogo a remboursé 400 000£ aux spectateurs affirmant ne pas avoir pu rentrer sur le lieu d’un événement après l’achat d’un billet. 

Viagogo a tout de suite rejeté cette décision de justice, et a déclaré au TicketingBusiness être très surpris de cette annonce, relayée uniquement dans la presse. « Nous avons récemment achevé une enquête par un organisme indépendant, qui reconnaît notre conformité aux exigences de l’Autorité des Marchés et de la Concurrence. Il est important de souligner qu’aucun outrage à la justice n’a encore été déposé contre nous, et conformément au protocole de l’ordonnance, nous avons jusqu’au 18 juillet pour répondre aux préoccupations de l’Autorité des Marchés et de la Concurrence. » 

La rédaction

Laisser un commentaire

Retour haut de page