Royaume-Uni : malgré une décision de justice, Viagogo ne serait pas en règle

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Depuis le 17 janvier dernier, les sites de billetterie secondaire ont l’obligation de faire preuve de transparence par rapport aux consommateurs, et Viagogo doit faire face à des obligations supplémentaires pour être en règle avec les autorités britanniques.

Le 18 janvier, Viagogo a ainsi communiqué directement et annoncé « avoir respecté les délais » et « être désormais maintenant en conformité. Tous les billets sur Viagogo sont valides et il est parfaitement légal de revendre un billet ou de le donner quelqu’un d’autres si vous le souhaitez. »

La FanFair Alliance a aussitôt dépondu à cette déclaration, et a douté de la mise en conformité de Viagogo : « D’après nos constatations, Viagogo n’a pas réussi [à se mettre en conformité]. Bien que quelques modifications mineures aient été apportées, dont certaines peuvent ajouter encore plus de confusion les consommateurs, nous serions surpris que le site respecte les conditions de son ordonnance. FanFair Alliance appelle tous les fans à éviter Viagogo. Nous estimons que l’Autorité des Marchés et de la Concurrence doit intervenir et prendre des mesures urgentes. » La FanFair Alliance a ainsi repéré, quelques jours après le délai final de mise en conformité, que des billets pour le concert de Drake étaient déjà mis en vente sur Viagogo, alors même que la vente officielle n’avait pas démarré. Par ailleurs, aucun numéro de siège n’était publié.

L’Autorité des Marchés a commencé à vérifier les changements fait par Viagogo, avec une mise en garde. « Si des changements n’ont pas été apportés, l’Autorité des Marché et de la Concurrence n’hésitera pas à prendre des mesures. » Si Viagogo n’apporte pas de preuves de sa mise en conformité, la firme risque des amendes, voire de la prison pour ses dirigeants.

Le 24 janvier, l’Autorité a publié une nouvelle déclaration : « Après avoir procédé à des vérifications urgentes, l’Autorité craint que Viagogo ne soit pas conforme à la décision de justice que nous avons obtenue contre eux. » Viagogo continuerait ainsi à vendre des billets sans annoncer le numéro de siège, et à ne pas mentionner lorsque l’achat de billets de seconde main peut conduire les spectateurs à être refusés devant les salles de concerts. Par ailleurs, la firme a l’obligation de faire appel à un rapporteur indépendant pour vérifier sa mise en conformité : Viagogo a refusé de commenter cette information et n’a pas indiqué si elle avait nommé un rapporteur indépendant ou non.

Affaire à suivre…

close

Oh salut 👋
Nous sommes heureux de vous voir sur MGB Mag.

Inscrivez-vous à notre newsletter Toute l’actualité du marché de la billetterie chaque semaine dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

La rédaction

Laisser un commentaire

Retour haut de page