[Brève] Coupe du monde féminine 2019 : Des guichets fermés qui sonnent parfois creux

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Depuis le début de la compétition, plusieurs rencontres, pourtant annoncées complètes, se déroulent devant des travées loin d’être totalement remplies. A qui la faute ?

Pour le profane, l’expression «à guichets fermés» signifie que tous les billets pour un match ont déjà été écoulés et qu’il n’y aura donc aucun moyen – officiel – d’acheter un précieux sésame le jour-même. Autrement dit, cette expression est synonyme de stades pleins. Normalement. Sauf que depuis le début de la Coupe du monde, l’expression a pris de nombreux sièges vides dans l’aile. Parmi les exemples les plus frappants, l’Allemagne-Espagne du 12 juin à Valenciennes ou l’Etats-Unis-Thaïlande à Reims le 11 juin s’avéraient loin d’avoir des travées remplies à ras-bord. Même une rencontre de l’équipe de France, celle s’étant disputée à Nice contre la Norvège, laissait entrevoir quelques trous. Comment expliquer un tel décalage entre ce qui est annoncé et ce qui est constaté, visuellement, dans les stades ?

Lire la suite >>

Source : Le Figaro Sport

La rédaction

Laisser un commentaire

Retour haut de page