[Juridique] La Colombie-Britannique adopte une loi visant à réprimer les acheteurs de billets

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Un projet de loi destiné à permettre aux fans d’obtenir plus facilement des billets pour des événements en direct à des prix raisonnables.

Le gouvernement de la Colombie-Britannique présente un projet de loi interdisant les logiciels et les robots collectant un nombre impressionnant de billets pour des événements en direct avant que les fans aient la possibilité de les acheter à leur valeur nominale.

Le projet de loi sur la vente de billets a été déposé mardi matin et vise à rendre le processus d’achat de billets plus transparent et plus équitable.

« Pendant trop longtemps, les logiciels et les bots achetant des billets ont porté préjudice aux artistes et aux spectateurs« , a déclaré la ministre du Tourisme, des Arts et de la Culture, Lisa Beare, dans un communiqué de presse.

« Cette nouvelle législation sur l’achat de billets assurera la protection des consommateurs avec une meilleure transparence des prix. Surtout, ils pourront profiter des diverses représentations et divertissements que la Colombie-Britannique à offrir sans être injustement malmenés au guichet. »

Si elle est adopté, la loi exigerait également:

  • divulgation claire des prix
  • remboursements garantis des vendeurs secondaires
  • divulgation des termes et conditions par les vendeurs de billets
  • une interdiction des ventes de billets spéculatifs qu’un vendeur ne possède pas réellement
  • la divulgation des vendeurs secondaires qu’ils revendent des billets
  • mécanismes permettant aux consommateurs d’intenter une action en justice s’ils ont subi des pertes résultant d’infractions à la loi

Le gouvernement de la Colombie-Britannique a promis de mettre en œuvre un certain nombre de mesures de protection des consommateurs dans le budget de 2019. Cela inclut également une meilleure surveillance des pratiques de prêt sur salaire et une plus grande transparence dans la facturation des téléphones portables.

La rédaction

Laisser un commentaire

Retour haut de page