[Communiqué] Eventbrite réalise une croissance de +45% en un an

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

En juin 2017, Eventbrite faisait l’acquisition de Ticketfly pour un montant annoncé à 200 millions de dollars. Alors que la plateforme self-service prévoit de bientôt faire disparaître la marque de billetterie, qui a subi une cyber-attaque en mai dernier, Eventbrite dévoile dans son dernier rapport financier n’avoir payé que 184 millions de dollars pour racheter la billetterie à Pandora. Par ailleurs, Eventbrite dévoile avoir reçu plus de 5 millions de dollars en assurance en lien avec le hack de Ticketfly.

Dans ce rapport trimestriel, quelques mois à peine après son introduction en bourse, Eventbrite annonce également une perte nette de 35,6 millions de dollars, due à des rémunérations sur la base de parts et à une baisse de 5% de son action, qui s’affiche à 30$ aujourd’hui, un prix beaucoup plus élevé que lors de son IPO. En revanche, l’entreprise rapporte une croissance de plus de 45% par rapport à l’année dernière, des ventes de billets en hausse de 32%, et un bénéfice brut de 42,2 millions de dollars, en hausse de 41%.

« Nous avons lancé la semaine dernière un produit sur-mesure pour les salles de concerts, les promoteurs et les festivals de musique. Il va être disponible non seulement aux utilisateurs d’Eventbrite, mais également aux clients de Ticketfly. Nous avons été capable de proposer un service spécifiquement destiné aux salles. Nous avons également associé [Eventbrite Music] à notre partenariat avec YouTube. Nous interagissons avec nos partenaires de distribution pour proposer le bon événement au bon consommateur au meilleur moment… une véritable valeur ajoutée pour nos clients de l’industrie musicale. », a déclaré Julia Hartz, CEO d’Eventbrite.  

close

Oh salut 👋
Nous sommes heureux de vous voir sur MGB Mag.

Inscrivez-vous à notre newsletter Toute l’actualité du marché de la billetterie chaque semaine dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

La rédaction

Laisser un commentaire

Retour haut de page