[Presse] 85% des billets pour la coupe du Monde de Rugby 2023 à Marseille ont déjà été vendus

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Six matchs vont être organisés au stade vélodrome de Marseille entre le 9 septembre et le 15 octobre 2023. La billetterie a déjà été ouverte pour les quatre matchs de poule en attendant celle des deux quarts de finale.

La France va organiser la Coupe du Monde de Rugby en 2023 et Marseille en sera une ville hôte. Lancée le 6 avril dernier, la billetterie a été prise d’assaut et elle a permis d’écouler pour de 210.000 places pour les quatre premiers matchs organisés au stade vélodrome. La billetterie des deux quarts de finale se fera dans un second temps.

La bonne surprise, c’est que plus des deux tiers des places ont été réservées par des étrangers, et notamment 38% de Britanniques, alors que les Français ne représentent que 32% des billets vendus.

Entre 20 et 30M d’euros de retombées pour chaque match

Selon les organisateurs, les retombées directes lors de l’accueil des matchs sont de l’ordre de 20 à 30 millions d’euros pour les territoires : accueil des touristes, hôtels, restaurants, dépenses… Claude Atcher, le directeur de l’organisation du la Coupe du Monde explique avoir vendu de nombreux packages incluant les voyages et les places à 1500€ l’unité. « En général, les visiteurs (de la Coupe du Monde de Rugby) passent au moins trois jours sur place. Il n’y a déjà plus une place d’hôtel libre les jours de match. »

La ville de Marseille est également satisfaite d’avoir réussi à diviser par deux son « ticket d’entrée ». Elle ne participera qu’à hauteur de 3,5M€ sur les 15 M€ prévus pour l’organisation des matches à Marseille. Lire la suite >>

Source : Fréquence Sud

close

Oh salut 👋
Nous sommes heureux de vous voir sur MGB Mag.

Inscrivez-vous à notre newsletter Toute l’actualité du marché de la billetterie chaque semaine dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

La rédaction

Laisser un commentaire

Retour haut de page