[Presse] Étienne Kemlin, Festik : « Être indépendant nous a aidés à traverser la crise »

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

La billetterie en ligne toulousaine Festik a su vite rebondir alors que le secteur culturel était en crise. Son fondateur Étienne Kemlin revient sur cette année particulière tout en esquissant l’avenir.

Étienne Kemlin, comment Festik a vécu cette année où la culture s’est mise à l’arrêt pour raison sanitaire ?

Nous avons démarré le 17 mars en demandant à tous les spectateurs et tous les organisateurs de spectacles de nous laisser un peu de temps pour mettre en place un système cohérent afin de gérer au mieux tout ce qui était remboursement et annulation. Tout le monde a bien accepté ce délai. Nous avons mis en place une solution qui permet simplement de se faire rembourser son billet ou d’y renoncer au profit de l’organisateur. Une portion non-négligeable des spectateurs a renoncé au remboursement.

Du point de vue financier, nous avons eu la chance de débuter la crise avec une trésorerie très saine. Avec la prolongation de la crise, les aides à la culture sont arrivées. Du point de vue humain, nous avons utilisé la possibilité de chômage partiel. Nous sommes actuellement à 30% de chômage partiel. Les développeurs continuent de travailler. Les personnes chargées des relations avec le public ou avec les organisateurs ont alterné période de chômage partiel et travail. Lire la suite >> 

Source : Toulecho

close

Oh salut 👋
Nous sommes heureux de vous voir sur MGB Mag.

Inscrivez-vous à notre newsletter Toute l’actualité du marché de la billetterie chaque semaine dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

La rédaction

Laisser un commentaire

Retour haut de page