Les performances musicales ou théâtrales se délocalisent dans l’espace public

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Salles de concerts ou de théâtres, musées et galeries d’arts fermées, les artistes et compagnies délocalisent leurs performances dans l’espace public et ce, depuis le mois d’octobre dernier. Que ces propositions culturelles soient militantes, à l’initiative des villes ou des artistes, voici une liste non-exhaustive d’initiatives culturelles en plein air. 

Que ce soient des chants d’opéra dans la rue à Sète, ou encore des performances de théâtre dans les magasins, comme trois compagnies de théâtre françaises d’artistes compagnons et compagnonnes du Théâtre national Bordeaux Aquitaine, qui ont joué une performance théâtrale dans les magasins de trois grandes enseignes bordelaises en décembre dernier, « pour exposer le ridicule, l’incohérence, l’irresponsabilité de la politique culturelle dans le contexte de la crise sanitaire actuelle ». Pour les fêtes de fin d’année, l’association rennaise Les Tombées de la nuit a également produit une série de spectacles dans la rue, Les Bulles des Tombées, entre spectacle équestre et performance. 

En février dernier, la ville de Dole dans le Jura, a lancé « Y’a Plus de Saison », une série d’interventions artistiques dans l’hyper-centre : “des formes théâtrales éphémères, qui apparaissent et disparaissent” très courtes (maximum 5 minutes), accompagnées d’expositions en plein air et la mobilisation de “brigades culturelles”, qui se rendent chez les particuliers pour présenter une œuvre picturale, musicale, ou patrimoniale. 

A Paris, ce sont 30 jeunes étudiants en art qui ont exposé leurs oeuvres sur les grilles du Musée Picasso pendant quelques heures en février dernier. « Musée à ciel ouvert » est “une initiative comme une démonstration par l’absurde de la situation actuelle.”  

Plus récemment, Kultur Truck est une initiative bretonne qui amène des performances musicales dans les marchés. Lancée par l’artiste Philippe Saumont, à bord d’un camion, l’idée est de proposer des petites formes de concert sur les marchés, dans les écoles, les maisons de retraite, “qui pourront générer des cachets pour les artistes.”

Dernière déambulation culturelle en date, la RATP propose dans les couloirs du métro parisien de la station Opéra le parcours, « Les Secrets de l’Opéra ». Des fines silhouettes représentant les différents métiers de l’Opéra, fermés jusqu’à nouvel ordre, ont été collées sur les murs des couloirs et en scannant un QR Code, les voyageurs pourront entendre le quotidien des techniciens, artisans et artistes de l’Opéra national de Paris. 

close

Oh salut 👋
Nous sommes heureux de vous voir sur MGB Mag.

Inscrivez-vous à notre newsletter Toute l’actualité du marché de la billetterie chaque semaine dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

La rédaction

Laisser un commentaire

Retour haut de page