COVID-19 & culture : et ailleurs dans le monde ?

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Tour d’horizon international des mesures de soutien, des dates de réouvertures ou de planning de déconfinement dans les secteurs culturels et sportifs. Liste non-exhaustive. 

En Asie du Sud-Est, l’offre culturelle reprend. En Malaisie, les événements peuvent désormais se tenir, avec une jauge limitée à 50% et des mesures de distanciation physique. Pays voisin, l’Australie, qui a déjà réouvert depuis plusieurs semaines, le temps est beau fixe pour la culture. Live Nation Pacific organise la tournée de 19 dates de l’humouriste britannique Russel Howard en Australie et en Nouvelle-Zélande en mai et juin prochain. C’est la première tournée internationale qui aura lieu dans le pays en un an. Le groupe Cheap Trick va également se produire en Australie, lors d’une série de concerts organisée en partenariat avec les autorités locales et les Etats australiens, qui viennent de signer un accord qui permet aux artistes de voyager à l’intérieur du pays. 

En Angleterre, le plan de réouverture se précise. La FA Cup ou encore les Brit Awards pourraient être désignés comme événement pilotes pour tester le retour des événements sans limite de jauge. Par ailleurs, le gouvernement a décidé d’étendre le taux de TVA réduit à 5% pour la billetterie jusqu’à la fin du mois de septembre. Un taux à 12,5% sera ensuite appliqué 6 mois, avant de revenir au taux usuel de 20%. Néanmoins, les professionnels demandent l’extension du fonds de relance, et notamment des garanties financières en cas d’annulation d’événements cet été. 

En revanche, la Première Ministre écossaise n’a pas encore donné de dates de réouverture, même si elle se dit optimiste pour les festivals estivaux. Le gouvernement espère le retour de petits événements, à partir de la mi-mai, mais compte sur l’avancée de la campagne de la vaccination pour donner des dates précises. Les organisateurs de festival en Ecosse demandent donc la mise en place d’un fond d’assurances doté de 9 millions de livres, au cas où les restrictions ne seraient pas levées à temps. 

Le Danemark vient d’ouvrir un fonds de compensation d’annulation de 500 millions de DKK (67,2 millions d’euros), un filet de sécurité bienvenu pour les événements estivaux.  Concrètement, ce fonds de garantie permettra de couvrir tous les frais fixes et salaires supportés des festivals de plus de 350 spectateurs organisés jusqu’à la fin du mois de septembre, s’il s’avère nécessaire d’annuler, de reporter ou de modifier de manière significative les événements. L’accord complet, qui doit encore être approuvé par la Commission européenne, comprend notamment un fonds d’urgence pour les grands événements confrontés à des risques de faillite. 

En Belgique, le gouvernement flamand avait annoncé que l’annonce du calendrier de réouverture, incluant la tenue des événements estivaux, était repoussée au mois de mai. Le gouvernement a préféré attendre la tenue d’un événement test à la fin du mois d’avril, qui doit notamment valider la fiabilité et la rapidité des tests de dépistage rapides, ainsi que les résultats d’événements tests prévus aux Pays-Bas qui doivent se tenir à la mi-mars. 

Alors qu’en Allemagne, où les grands festivals estivaux s’annulent les uns après les autres après l’annonce de l’annulation de tous les festivals du promoteur CTS Eventim, le festival Cruïlla de Barcelone d’espérer. Les organisateurs ont prévu de ne faire rentrer sur site que des festivaliers testés négatif, grâce à des tests rapides, effectués sur les 5000 participants. Primavera, le second festival barcelonais, a déjà annoncé l’annulation de son édition 2021. 

En Suisse, alors que les grands festivals estivaux comme le Paléo Festival Nyon, Greenfield Festival and Rock the Ring, viennent d’annoncer l’annulation de leur édition 2021, le gouvernement fédéral a mis en place un dispositif de soutien financier pour les grands événements. Les cantons suisses contribueront à 50% des frais non-couverts par les contrats d’assurances ou autres mesures d’aides publiques des événements annulés ou reportés jusqu’au 30 avril 2021, et l’Etat couvrira le reste. Par ailleurs, le gouvernement vient d’autoriser la réouverture des musées, lieux d’expositions et zoos depuis le premier mars dernier. 

En Estonie, le gouvernement vient également de dévoiler un fonds de solidarité de 42 millions pour le secteur culturel. 21 millions d’euros sont destinés à aider les organisateurs dans la mise en place de leurs événements, 6 millions d’euros seront alloués aux organisateurs de festivals ou de grands événements en cas d’annulation ou de report. 5,3 millions d’euros sont également alloués aux cinémas et à la production cinématographique, 6,7 millions d’euros pour soutenir les créatifs indépendants et 2,7 millions d’euros pour le secteur du sport. 

En Pologne, pas d’annulation en vue. Les deux plus importants festivals du pays Fest Festival et Pol’and’Rock ont ​​récemment annoncé leur programmation. Néanmoins, le nombre de billets mis en vente est réduit comparé aux années précédentes et les organisateurs des festivals ont déjà prévenu qu’ils “travaillaient sur différents scénarios, que nous adaptons aux évolutions de la pandémie. »

Source : The Ticketing Business, IQ Magazine 

close

Oh salut 👋
Nous sommes heureux de vous voir sur MGB Mag.

Inscrivez-vous à notre newsletter Toute l’actualité du marché de la billetterie chaque semaine dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

La rédaction

Laisser un commentaire

Retour haut de page