[Presse] Festival off d’Avignon 2021 : craignant une annulation, les organisateurs tirent la sonnette d’alarme

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Face au « flou le plus total » auquel elle est confrontée, la célèbre manifestation théâtrale se demande si elle pourra se tenir en juillet et réclame de l’aide aux pouvoirs publics.

Dans l’incertitude que la pandémie de coronavirus continue de faire peser sur le monde de la culture, le Festival off d’Avignon a tiré jeudi 18 mars la sonnette d’alarme, demandant aux autorités davantage de moyens et de la visibilité sur la réouverture des lieux culturels.

« À trois mois et demi du festival, la situation est grave car nous sommes dans le flou le plus total », a déploré lors d’une conférence de presse virtuelle Harold David, coprésident de la Fédération des Théâtres indépendants d’Avignon« Nous comprenons parfaitement que le ministère ne puisse pas nous donner une date précise sur la réouverture des lieux culturels mais il nous faudrait, a minima, une projection et un accompagnement financier afin que nous puissions nous organiser », a-t-il ajouté.

À Avignon, le festival « in » est subventionné, pas le « off »

Y aura-t-il un couvre-feu en juillet ? Si oui à quelle heure ? Quelles seront les jauges à respecter à l’intérieur des théâtres ? Toutes ces questions, pour l’heure sans réponse, selon lui, mettent en péril l’organisation de l’événement. Car contrairement au festival « in » qui est subventionné, le « off », lui, ne l’est pas.

Chaque compagnie doit payer elle-même sa scène, son logement pour trois semaines, ainsi que la rémunération des professionnels. Une pétition dans laquelle ils demandent « des réponses » aux autorités a été mise en ligne sur le site Change.org. Jeudi après-midi, elle avait été signée par environ 2.500 personnes.

Sollicité par l’AFP, le ministère de Culture assure que le « off » est associé aux concertations menées par Roselyne Bachelot et qu’il fera l’objet de mesures d’accompagnement, qui sont en train d’être travaillées. Une réunion sur le sujet est prévue mardi 23 mars, a précisé la rue de Valois. En juillet 2020, un fonds d’urgence financé à hauteur de 800 000 euros par l’État avait été créé pour le festival contraint à l’annulation pour cause de crise sanitaire. Lire la suite >>

Source : Franceinfo

close

Oh salut 👋
Nous sommes heureux de vous voir sur MGB Mag.

Inscrivez-vous à notre newsletter Toute l’actualité du marché de la billetterie chaque semaine dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

La rédaction

Laisser un commentaire

Retour haut de page