[Presse] «Beau potentiel, licence IV et machine à fumée» : sur leboncoin, les discothèques peinent à trouver des repreneurs

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Des établissements, fermés depuis bientôt un an, sont proposés à la vente pour développer d’autres activités qu’une boîte de nuit.

«À ce jour, 413 discothèques sont en train de disparaître définitivement selon toute vraisemblance» sur les 1600 établissements en France, indiquait fin janvier le Syndicat national des discothèques et lieux de loisir (SNDLL) dans un communiqué. Une réalité qui s’observe sur leboncoin, où fleurissent des annonces de propriétaires de clubs qui se résignent à vendre leur établissement par manque de visibilité sur la reprise du secteur. Ils proposent l’achat des murs pour relancer une boîte de nuit, ou une autre activité.

Parmi ces annonces, on retrouve celle d’Eric Lalande, gérant et propriétaire de la discothèque Thamengo, située aux alentours d’Argentan, ville dans le département de l’Orne (61). Lorsqu’il a repris l’exploitation de la boîte de nuit en 2019, Eric Lalande a effectué 70.000 euros de travaux, dans l’optique de revendre l’établissement au bout de 3 à 4 ans. La crise sanitaire a précipité sa décision: «Je vends car je ne pense pas pouvoir retravailler avant 2022, lorsque tout le monde sera vacciné», anticipe-t-il. Lire la suite >> 

Source : Le Figaro

close

Oh salut 👋
Nous sommes heureux de vous voir sur MGB Mag.

Inscrivez-vous à notre newsletter Toute l’actualité du marché de la billetterie chaque semaine dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

La rédaction

Laisser un commentaire

Retour haut de page