Roselyne Bachelot : “Nous sommes en train de bâtir un modèle résilient”

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Le 15 février, Roselyne Bachelot, ministre de la Culture, s’est exprimée sur LCI pour faire le point sur les mesures pour les structures culturelles, après s’être notamment réunie avec de nombreuses structures culturelles. 

Des concerts tests en mars et avril 

Tout en indiquant sa prudence et en invoquant la campagne de vaccination “qui prend de l’ampleur” et les conditions climatiques “plus favorables”, la Ministre de la Culture s’est déclarée “très optimiste pour les festivals assis (…). Pour les spectacles debout, c’est plus compliqué, c’est pour cela que je mène des expérimentations, et ces expérimentations sont destinées à bien tester ce qui se passe.” Elle a annoncé que le travail était toujours en cours concernant la tenue ou non des festivals estivaux. 

Roselyne Bachelot a ainsi finalement autorisé les “concerts-tests”, demandés notamment par les associations de professionnels du spectacle vivant. Deux expérimentations auront lieu durant la “deuxième quinzaine de mars” au Dôme de Marseille avec l’INSERM, avec un public assis de 1000 personnes, qui aura la possibilité de se lever. Une autre expérimentation aura lieu à l’Accor Arena de Paris en avril, avec l’AP-HP : “un concert en jauge debout” de 5000 personnes sera cette fois testé. 

Le public sera testé en amont, mais Roselyne Bachelot a prévenu que les cas positifs “ne seront pas filtrés”, afin de tester une situation de brassage. Sur place, les mesures de prévention seront appliquées (masque et gel hydro-alcoolique). Le public sera ensuite testé post-concert afin de tirer des enseignements des expérimentations. 

Enfin, un grand colloque scientifique aura lieu à Marseille le 08 avril, où “les différentes expérimentations pourront être confrontées pour bâtir ce nouveau modèle”.

Réouverture des musées ?

La Ministre de la Culture n’a pas encore donné de dates de réouverture de musées et lieux d’exposition, et l’explique par l’apparition des variants du COVID-19, qui donnent peu de visibilité. “Il est plus facile d’adopter des mesures de précaution, parce que ce sont des ERP circulants.” 

Les directeurs et directrices de musées ont cependant proposé à Roselyne Bachelot des mesures précises pour éviter les contaminations : horaires d’ouverture différées, réservations obligatoires, jauges de 10m2 par personnes… Mais pas de réouverture planifiée encore.

Crédit image : LCI

close

Oh salut 👋
Nous sommes heureux de vous voir sur MGB Mag.

Inscrivez-vous à notre newsletter Toute l’actualité du marché de la billetterie chaque semaine dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

La rédaction

Laisser un commentaire

Retour haut de page