[Presse] Vincent Bolloré et Vivendi mis en cause pour « manipulations de marché » en Italie

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

La brigade financière italienne a bouclé son enquête préliminaire sur les conditions de la montée de Vivendi dans le capital de Mediaset. Cela ouvre la voie à des poursuites.

Vincent Bolloré va-t-il être poursuivi par la justice italienne ? La brigade financière italienne a annoncé samedi 12 décembre qu’elle avait bouclé son enquête préliminaire sur d’éventuelles « manipulations de marché », lors de la montée de Vivendi dans le capital de Mediaset. Les policiers italiens affirment dans leur communiqué que leurs conclusions ouvrent la voie à de possibles poursuites à l’encontre de l’homme d’affaires et d’Arnaud de Puyfontaine, le président du directoire du géant français des médias.

Les faits remontent à 2016. En avril, Mediaset et Vivendi, dont le groupe Bolloré est le premier actionnaire, signent un accord stratégique, qui doit leur permettre de créer un nouveau géant européen de la télévision. Vivendi s’engage à racheter 100% du bouquet de chaînes de télévision payantes Mediaset Premium. L’accord est assorti d’un échange de participations à hauteur de 3,5%. Mais en juillet, Vivendi dénonce cette alliance, en arguant de doutes sur les résultats futurs du bouquet de télévision. Cela déclenche la colère de la famille de l’ancien chef de gouvernement Silvio Berlusconi qui contrôle Mediaset.  Lire la suite >> 

Source : Franceinfo

La rédaction

Laisser un commentaire

Retour haut de page