[Tendance] Le livestream pourrait se généraliser après la fin de la pandémie

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Ce que ce deuxième confinement en France, et cette second vague épidémique a changé, entre autres, c’est la conception même du concert en livestream. 

Dès le mois de mars, un peu partout dans le monde, de nombreux artistes ont fait preuve de solidarité en diffusant depuis chez eux, des performances en livestream sur les réseaux sociaux. Un bel élan de générosité de la part de ces artistes, que tout le monde a su apprécier, mais qui laisse place aujourd’hui à la professionnalisation de tout un secteur. 

Après avoir donné des concerts gratuits, c’est maintenant au public d’être solidaire de l’artiste et de son entourage, en achetant des billets pour assister à une performance en direct. Les exemples et les études le montrent : le public est prêt à payer pour assister à cette nouvelle forme de concert, complémentaire de celle en salle, que tout le monde attend de retrouver. 

Dans une interview accordée à Music Week, Corey Brennan a ainsi dévoilé que des groupes de métal ont ainsi pu réunir leur audience lors de performances en livestream payantes. Trivium a vendu 12 000 billets pour 108 000 dollars de revenus pour leur performance cet été, Behemoth a vendu 12 151 billets pour des revenus à six chiffres… Et selon Corey Brennan, ce phénomène n’est pas prêt de s’arrêter. “On va maintenant voir des groupes jouer à Moscou et demander au promoteur de diffuser l’événement en direct dans le monde entier. Je pense donc que nous allons voir de plus en plus d’événements livestreams, bien après le Covid. […] Nous sommes certains que ce format deviendra une partie de l’activité standard d’un artiste.”

Il n’y a qu’à voir la liste des concerts en livestream répertoriés par Billboard pour cette semaine : que ce soit des shows à but caritatif, comme le concert de Queen of the Stone Age en mémoire des victimes de l’attentat du Bataclan, ou des performances publiques, elles sont toutes soumises à une billetterie, avec des prix qui démarre à 10$.

La rédaction

Laisser un commentaire

Retour haut de page