[Vidéo] Covid-19 : Bruno Le Maire veut « inclure » les professions de l’évènementiel dans le fonds de solidarité

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Pour toutes ces professions, des annonces précises seront faites par le Premier ministre « en début de semaine prochaine », a précisé le ministre de l’Economie.

Le ministre de l’Economie, invité de franceinfo mardi 6 octobre, veut « inclure » les professions de l’événementiel dans le fonds de solidarité qui permet de toucher jusqu’à 10 000 euros en cas de cessation d’activité à cause de la crise sanitaire liée au Covid-19. Bruno Le Maire évoque les fleuristes, les photographes ou encore les graphistes qui, comme dans d’autres secteurs, « prennent la crise de plein fouet ».

Des secteurs qui « prennent la crise de plein fouet »

« La reprise est là », s’est réjoui en préambule le ministre, et « vous avez des secteurs qui redémarrent très bien, comme le bâtiment ou l’industrie agro-alimentaire ». Toutefois, Bruno le Maire reconnaît que certains secteurs « prennent la crise de plein fouet ». Bruno Le Maire évoque alors le secteur de l’événementiel : « Les fleuristes, les graphistes qui n’ont plus de carton d’invitation pour les mariages à fabriquer, les photographes – aujourd’hui les fêtes où l’on invite des photographes il n’y en a pas beaucoup. »

« Je souhaite que l’on puisse inclure toutes ces professions dans le fond de solidarité », poursuit le patron de Bercy. Aujourd’hui elles n’y sont pas, et le ministre pense que cela « serait juste » qu’elles y soient et qu’elles puissent en bénéficier et puissent « toucher jusqu’à 10 000 euros par mois »« Ce sont des sommes immédiatement disponibles, ajoute le ministre. Elles sont gérées par la Direction générale des finances publiques. Vous avez uniquement à vous inscrire sur le site. C’est purement déclaratoire. Il n’y a aucune autre formalité. » Lire la suite >>

Source : Franceinfo

La rédaction

Laisser un commentaire

Retour haut de page