Alerte maximale à Paris : la culture et le sport s’en sortent, les foires et salons moins bien…

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Grand Paris Express Culture

C’est officiel depuis dimanche soir : après Marseille et la Guadeloupe, Paris et sa petite couronne viennent d’être placés en zone d’alerte maximale, en raison de la vitesse de propagation du COVID-19 et du taux d’incidence de la maladie.

Avec ce nouveau seuil atteint, ce sont également des nouvelles restrictions qui viennent s’ajouter à celles déjà existantes. A partir du mardi 06 octobre jusqu’au 19 octobre, les bars doivent rester fermés et la diffusion de musique amplifiée sur la voie publique ou audible depuis la voie publique est interdite à compter de 22 h. En revanche, les restaurants peuvent ouvrir en suivant un protocole sanitaire strict. 

Côté spectacle vivant, les professionnels peuvent respirer : les salles de spectacles, les théâtres, les musées restent ouverts et la jauge maximale autorisé de 1000 personnes, qui n’inclut pas les personnels techniques et de sécurité, est maintenue.  Idem pour le tourisme : les visites guidées restent autorisés. 

Pour le sport, rien ne change : les équipements sportifs en plein air peuvent rester ouverts à condition de rassembler au maximum 1000 personnes ou 50% de leur capacité maximale si elle est inférieure à ce chiffre. En revanche, les lieux de pratique individuelles sont désormais fermés. 

En revanche, les foires et salons (espaces des parcs expos) et les événements se tenant sous des grandes tentes classées en CTS au sens de la réglementation (représentations de cirque sous chapiteau, divers événements…) doivent désormais fermer leurs portes. 

La rédaction

Laisser un commentaire

Retour haut de page