[Presse] Des pertes de 17 millions à la billetterie pour 350 salles au Québec

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

L’annulation ou le report de 3700 représentations en salle entre le 12 mars et le 30 juin a entraîné des pertes en billetterie de 17 millions, selon une étude réalisée par la firme AppEco à la demande de l’Association professionnelle des diffuseurs de spectacles RIDEAU.

L’Étude sur la contribution économique des diffuseurs des arts de la scène à l’économie du Québec chiffre de façon précise les pertes subies par les diffuseurs pluridisciplinaires depuis le début de la pandémie. On parle des salles qui présentent à la fois des spectacles de musique, de danse, de théâtre, de cirque, etc., et qui sont dans la grande majorité des cas des OBNL.

Chaque mois d’inactivité entraînerait ainsi des pertes de 7 millions chez ces diffuseurs, qui comptent 350 salles au Québec. Pire, les 1940 emplois directs liés à ce réseau de salles seraient menacés « en raison du manque de soutien financier », conclut l’étude, les revenus de billetterie représentant bien souvent de 70 % à 80 % des revenus totaux.

« On est presque complètement dépendants de nos revenus de billetterie, déplore le président de RIDEAU David Laferrière, qui est aussi le directeur général du Théâtre Gilles-Vigneault à Saint-Jérôme. Ce qu’on constate, c’est que les gouvernements québécois et municipaux assurent 34 % des revenus des diffuseurs, comparativement à 40 % pour les arts de la scène. En situation de crise, on ressent ce manque à gagner. » Lire la suite >>

Source : La Presse

La rédaction

Laisser un commentaire

Retour haut de page