Emmanuel Macron annonce 50M€ pour le CNM et l’ouverture d’un “fonds festival”

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Après avoir été interrogé sur Europe 1 hier, le Ministre de la culture, le Président de la République a rencontré ce mercredi 06 mai des artistes, avant de diffuser en direct, une session de travail/conférence de presse à propos des mesures en aide à la Culture. 

Emmanuel Macron a donc déclaré qu’il n’était pas encore possible de de rouvrir les salles à plein, “que la reprise ne sera pas normale”, et qu’il faudrait inventer la saison prochaine : “il faudra revoir les formats et favoriser les captations, revoir les systèmes de billetterie.” 

Emmanuel Macron a  annoncé que pour les petits festivals et petites structures, l’Etat fera un apport en fonds propres avec la BPI, “afin qu’ils ne soient pas fragilisés et au risque d’être racheté par des grandes majors et de grands structures.” 

Franck Riester a ensuite annoncé, en conférence de presse à l’Elysée, que le CNM allait bénéficier d’un budget augmenté de 50 millions d’euros, “pour se ré-armer par apport aux aides qu’il a déjà fourni et bâtir des plans d’accompagnement pour les acteurs de la musique.” Il a également annoncé la création, en complément, d’un fonds festival, pour soutenir les festivals français, en lien avec les collectivités territoriales et les régions. 

Concernant le régime des intermittents, Emmanuel Macron a déclaré être “contre l’idée d’une année blanche, parce que ce serait dire que cette année on ne fait rien.” En revanche, il a annoncé avec le ministère de la culture le prolongement de leurs droits “d’une année au-delà des six mois où leur activité aura été impossible ou très dégradée” soit jusqu’au 31 août 2021. 

Le Président de la République s’est également exprimé en faveur d’interventions d’artistes et d’intermittents dans les écoles, dans le cadre d’animation périscolaires, et d’un “été apprenant et culturel.” Franck Riester et Jean-Michel Blanquer vont travailler ensemble sur la création d’une plateforme commune pour mettre en relation artistes et écoles. 

Franck Riester a également annoncé le lancement d’un grand programme de commande publique, impliquant notamment “les jeunes créateurs de moins de 30 ans”. Les artistes auteurs pourront désormais bénéficier du fonds de soutien mise en place par l’état, seront exemptées de cotisations les quatre prochains mois. 

La rédaction

Laisser un commentaire

Retour haut de page