[Vidéo] Coronavirus – Huis clos : les clubs de Ligue 1 ont peur du vide

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Alors que la date de la reprise du championnat de France demeure inconnue, l’idée de jouer la fin de saison à huis clos fait son chemin. Mais sa mise en application entraînerait un nouveau manque à gagner pour les clubs.

C’est un dilemme à la mesure de la crise économique qu’est en train de traverser le football français. D’un côté, les clubs veulent boucler la saison assez tôt pour satisfaire les diffuseurs et récupérer les droits TV (Canal Plus et BeIN Sports refusent, en l’état, d’effectuer les derniers versements d’un total de 300M€). De l’autre, ils souhaitent éviter de jouer à huis clos, ce qui permettrait pourtant d’envisager une reprise plus rapide de la Ligue 1, suspendue depuis maintenant trois semaines. « Les matchs de foot sont des spectacles, auxquels les supporters doivent absolument participer. Cela n’aurait pas de sens de faire des matchs sans supporters », explique Jean-Michel Aulas. L’argument du président lyonnais se respecte, mais se révèle plus léger qu’un autre, moins avouable : une fin de saison à huis clos coûterait cher.

Au total, les clubs de l’élite perdraient près de 55 millions d’euros si un huis clos général était prononcé pour le reste de cet exercice 2019-2020. Pour rester sur l’exemple de l’OL, qui doit encore recevoir six matchs sur les dix dernières journées de championnat, le manque à gagner en billetterie est estimé à près de 12 millions d’euros (11,778 M€). C’est un peu moins que le Paris St-Germain (13,280 M€), sans comptabiliser un futur quart de finale de Champions League, que Lyon pourrait également recevoir en cas de qualification (son 8e de finale retour contre la Juve n’a pas été joué) et qui rapporterait à chacun des deux clubs environ 5 M€ supplémentaires.

Lire la suite >>

Source et crédit : madeinfoot.com

close

Oh salut 👋
Nous sommes heureux de vous voir sur MGB Mag.

Inscrivez-vous à notre newsletter Toute l’actualité du marché de la billetterie chaque semaine dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

La rédaction

Laisser un commentaire

Retour haut de page