Roxodus Festival annulé : problème de pluie ou de finances ?

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Ce début d’été aura été marqué par des annulations de festival un peu partout à travers le monde dues à des conditions financières difficiles.

Après le Val de Rock annulé au début du mois de juillet, et les incertitudes sur le Woodstock 50 (un mois avant la date, les billets ne sont pas encore en ventes), c’est la première édition du festival Rodoxus qui a été annulée. L’événement devait se tenir du 11 au 14 juillet en Ontario au Canada, et accueillir 40 000 personnes pour voir Alice Cooper, Aerosmith et Nickelback. 

Raisons invoquées par le festival : « de fortes précipitations » sur le site du festival qui a eu « un impact sur la capacité » à produire cet événement. L’annonce est tombée seulement une dizaine de jours avant le festival, par un simple communiqué diffusé sur les réseaux sociaux.

Là où le bât blesse, c’est sur les conditions de remboursement des billets. Le festival Rodoxus a d’abord annoncé que des informations pour le remboursement des billets seraient bientôt révélées, avant de faire disparaître le message… Et la machine s’est emballée sur les réseaux sociaux.

Plusieurs personnes affirment que les terres à proximité ne sont pas du tout engorgées de précipitations, et que des restrictions d’eau ont même été mises en place dans la région. Et là, vient le moment où la comparaison avec le Fyre Festival arrive. 

Pour beaucoup, il y a donc suspicion de fraude derrière le Roxodus Festival : les organisateurs ont obtenu l’agrément de la ville seulement un mois avant la tenue de l’événement. 

Et finalement, le 6 juillet, l’un des organisateurs, Fab Loranger a déclaré au Global News Staturday, que la perte de millions de dollars avait entraîné cette annulation. L’organisateur accuse son ancien associé, Mike Dunphy : « nous nous sommes fiés à lui et à ses conseils pour s’assurer que tout était en place. Ce n’était apparemment pas le cas et nous avons tout perdu. » Par ailleurs, la Police de l’Ontario a également révélé qu’elle enquêtait sur un des anciens employés de la société organisatrice MF Live Inc., sans confirmer une quelconque connexion avec l’annulation du festival. Le maire de Clairview, où le festival devait se tenir, a également déclaré qu’il n’avait aucune nouvelle de organisateurs une semaine avant la tenue de l’événement, et s’est inquiété de ne voir aucune activité sur le site de l’événement 10 jours avant. 

Le Roxodus Festival est la seconde annulation du promoteur, qui avait déjà annulé une course de moto, indiquant que l’événement n’était « financièrement pas viable. ». MF Live Inc. n’a répondu à aucune des sollicitations des journalistes. 

En ce qui concerne le remboursement des billets, Eventbrite, la billetterie du festival a pris les devants, et a indiqué aux festivaliers qu’ils seraient remboursés dans les 7 jours, grâce au programme Fan-Relief. La plateforme de billetterie a également indiqué qu’elle « continuerait énergiquement à demander le remboursement de la part des organisateurs. » Par ailleurs, les festivaliers ont été encouragés à charger en avance leur bracelet de paiement cashless : Eventbrite a indiqué qu’Intellitix, en charge de la solution cashless, allait également procéder aux remboursements des spectateurs lésés. Pour les personnes qui ont réservées des moyens de transport et des solutions d’hébergement, des solutions de remboursement ont pu être trouvées auprès de leur banque.

Néanmoins, de nombreux festivaliers se sont regroupés pour faire front, et une action collective pourrait être envisagée contre les promoteurs.

La rédaction

Laisser un commentaire

Retour haut de page