Au Royaume-Uni, les festivals estivaux n’ont plus la côte

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Au Royaume-Uni, les festivals estivaux enregistrent une baisse des ventes de billets : la plupart des événements, normalement complets plusieurs moi à l’avance, ont encore des places disponibles, et certains ont même mis en vente des offres discount sur Groupon.

Une baisse de 10 à 15% des ventes qui peut s’expliquer selon plusieurs facteurs. Pour certains promoteurs, les festivals qui affichent complets sont des événements indépendants, qui favorisent d’abord l’expérience et l’accueil des festivaliers : la tendance du festival/tourisme démontre que les spectateurs veulent plus que simplement écouter des groupes en plein air.

Pour d’autres promoteurs, cette baisse de fréquentation est du à la concurrence du secteur : de plus en plus de festivals se créent, et les line-ups tendent à se ressembler et s’homogénéiser au fur et à mesure des années. Par ailleurs, beaucoup de promoteurs pointent du doigt l’augmentation des cachets des artistes, qui ne permettent pas de diversifier l’offre musicale.

Enfin, une troisième raison pourrait être le Brexit : depuis l’annonce du départ du Royaume-Uni en 2016 de l’Union Européenne, de nombreux organisateurs d’événements s’inquiètent pour leur fréquentation. Cette décision, qui met du temps à être actée, place l’intégralité de la population dans une situation d’incertitude, que ce soit les festivaliers étrangers ou les artistes qui ne savent pas quelles seront les nouvelles conditions d’entrée sur le territoire.

Est-ce une tendance de fond ? 2019 serait-elle l’année où l’appétence des spectateurs commence à décliner ? A suivre.

Source : IQ

La rédaction

Laisser un commentaire

Retour haut de page