[Débats] Vers une billetterie biométrique généralisée ?

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Ce mois-ci, Live Nation annoncé avoir investi dans la société de reconnaissance faciale, Blink Identity. La mise en place d’une telle technologie avait suscité plusieurs interrogations de la part d’experts de la vie privée et de professionnels du secteur.

Cependant, Live Nation n’est pas en reste sur cette approche technologique. De nombreuses entreprises de billetterie investissent également dans la reconnaissance faciale : pour le meilleur et le pire ?

Récemment, le club de football de Liverpool a noué un partenariat avec IdentoGo de Idemia, ainsi que le stade des Boston Red Sox aux Etats-Unis. Ces partenariats pourraient mener à la mise en place d’une billetterie biométrique (reconnaissance faciale ou empreinte digitale) pour le contrôle d’accès, ou encore pour les programmes de fidélité. D’autres clubs de football américains ont également noué des partenariats identoGo pour mettre en place ce type de technologies.

Les billetteries développent également leur propre système de sécurité : Ticketsauce, une entreprise de logiciel de gestion d’événement, vient de lancer une fonctionnalité similaire. Les spectateurs doivent télécharger leur photo au sein d’application : en plus de la vérification des papiers d’identité, il pourrait y avoir une vérification du visage des spectateurs à l’entrée des événements.

Ces fonctionnalités sont perçues comme étant un moyen de garantir l’identité des spectateurs dans le stade, d’éviter la fraude des billets et tout risque sécuritaire. Mais à l’heure du RGPD, où la population européenne est extrêmement sensibilisée sur ces questions, est-ce qu’une telle technologie peut être acceptée par les spectateurs ?

close

Oh salut 👋
Nous sommes heureux de vous voir sur MGB Mag.

Inscrivez-vous à notre newsletter Toute l’actualité du marché de la billetterie chaque semaine dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

La rédaction

Laisser un commentaire

Retour haut de page