[Brève] Spectacle vivant : rester maître de ses données

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

LE CERCLE/POINT DE VUE – Presque la moitié des billets de spectacles sont invendus, chaque soir, en France. Grâce aux données, il est possible de mieux faire se rencontrer l’offre et la demande sans que le secteur ne se fasse vampiriser par un géant du numérique.

Au printemps 2017, Universal Music Group et la plate-forme de streaming Spotify annonçaient la signature d’un accord pluriannuel qui allait notamment offrir à la major du disque « un accès sans précédent à la ‘data’ de Spotify afin de créer de nouveaux outils pour les artistes et les labels afin d’interagir avec leurs fans ». Deux géants s’entendaient alors, dans l’intérêt des artistes qui allaient pouvoir mieux comprendre leur… Lire la suite >

Source : Les Echos

La rédaction

Laisser un commentaire