[Sécurité] Le Madison Square Garden déploie une technologie de reconnaissance faciale

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

La mythique salle du Madison Square Garden à New-York a déployé une technologie de reconnaissance faciale afin d’améliorer la sécurité de ses événements. Plusieurs caméras filment les spectateurs de cette salle, un algorithme compare ces images à une base de données pour identifier les personnes et déterminer si elles sont potentiellement dangereuses.

Problème : le Madison Square Garden n’a pas donné plus d’informations sur cette technologie, et n’a pas non plus indiqué depuis quand elle avait été installée au sein de l’infrastructure. La salle n’a fait aucun commentaire.

Dans tous les cas, le Madison Square Garden se place à l’avant-garde en termes de mesures de sécurité aux Etats-Unis et même dans le monde. Deux autres stades aux Etats-Unis auraient cependant également déployé ce genre de technologies, mais aucun d’entre eux n’a souhaitait en dire davantage. Aux Etats-Unis, le sujet de la sécurité des événements est primordial ces derniers temps, après les différents attentats qui ont affectées des salles de concert dans le monde et sur le territoire américain.

Reste à savoir : quel impact sur les usagers ? Qu’en est-il de la vie privée des spectateurs ? A quelle base de données est reliée cette technologie ?

Aux Etats-Unis, aucune loi n’interdit l’utilisation de la technologie de reconnaissance faciale par des entreprises privées. Seuls deux Etats ont une loi qui encadre cette pratique et qui oblige les entreprises à demander l’accord des personnes filmées. En France, une loi indique que les personnes filmées par un système de vidéosurveillance doivent en être informées explicitement. Les personnes peuvent également faire une réclamation auprès du service de vidéosurveillance pour effacer les images les concernant. Avec le RGPD qui renforce le droit des personnes, on imagine que la mise en place d’un tel système aussi poussé aura du mal à voir le jour en France…

Source : The New York Times

close

Oh salut 👋
Nous sommes heureux de vous voir sur MGB Mag.

Inscrivez-vous à notre newsletter Toute l’actualité du marché de la billetterie chaque semaine dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

La rédaction

Laisser un commentaire

Retour haut de page