[Presse] Akhenaton : « Interdire les concerts et autoriser les TGV ? C’est d’une connerie sans nom »

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

SOS SPECTACLE. Comédiens, metteurs en scène, musiciens, techniciens… restent profondément touchés par la crise qu’a provoquée le coronavirus. « L’Obs » a invité quinze grands artistes à exprimer leur colère et, parfois, leurs espoirs. Ici, l’un des piliers du groupe IAM.

L’OBS. En cette période épidémique, le président Macron dit aux artistes : « Soyez créatifs. »

Akhenaton. C’est une façon polie de dire : « Débrouillez-vous, bande de cons. »

En mars, vous avez dû annuler votre tournée Rap Warrior, après quelques dates.

On espère la reporter en septembre. Si monsieur de Villiers peut faire ses spectacles au Puy du Fou, pourquoi pas nous ? Les concerts représentent 90 % de nos revenus…

Un « rap warrior » est-il mieux armé qu’un sociétaire de la Comédie-Française pour faire face aux ravages économiques du coronavirus ?

Oui, parce qu’on n’est pas issu d’une culture sponsorisée, subventionnée. Du coup, au cours de nos trente années d’activité, on a appris à fonctionner avec l’aimable autorisation de nos couilles… Mais, pour vous dire la franche vérité, j’aimerais que la société française réalise que les artistes ne sont pas des histrions, des saltimbanques. Pendant le confinement, avec le collectif Just Music, j’ai composé un album de dix-sept titres qu’on a mis en ligne sur YouTube, gratuitement, comme beaucoup d’autres artistes. Les artistes sont les seuls à donner des choses. Tout le monde monétise son travail. J’aimerais, non pas une médaille, mais un minimum de reconnaissance pour tous les artistes qui ont fait des live, donné des morceaux à ces mêmes personnes, qui, depuis vingt ans, piratent leur chansons par centaines.

On annonce qu’on va donner Lire la suite >>

Source : L’Obs

 

La rédaction

Laisser un commentaire

Retour haut de page