[Presse] Déconfinement : la grosse colère des parcs d’attractions

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Les parcs d’attractions ignorent toujours quand ils pourront rouvrir leurs portes. Leurs représentants dénoncent un double discours entre l’Élysée et Matignon.

Alors que plusieurs parcs zoologiques s’apprêtent à rouvrir leurs portes, y compris en zone rouge, sur décision des préfets, et que le plus grand parc d’attractions d’Europe, Europa Park en Allemagne, se prépare à recevoir à nouveau des visiteurs dès le 29 mai, les gérants de la centaine de parcs d’attractions français sont ulcérés. Lors du comité interministériel consacré au tourisme ce jeudi à Matignon, Édouard Philippe ne leur a donné aucune garantie sur la date de leur possible réouverture. « Pire », s’étrangle le président du Syndicat national des espaces de loisirs, d’attractions et culturels (SNEALC) Arnaud Bennet, « ses services nous ont remis dans la case des rassemblements et festivals. Ils ne comprennent strictement rien à notre métier, c’est une méconnaissance totale » !

La centaine de parcs d’attractions qui émaillent le territoire ont dû tomber le rideau le 16 mars ou rester fermés. Mais tous espéraient pouvoir, avec le déconfinement, bénéficier des mêmes droits que les parcs animaliers, autorisés eux à rouvrir dans la plupart des départements, sous réserve de l’approbation par les services de la préfecture d’un protocole sanitaire. « Cela n’a aucun sens, s’emporte Arnaud Bennet, des aquariums rouvrent en milieu fermé, des zoos… Mais nous, qui travaillons en plein air et pouvons gérer les flux et les gestes barrières de la même façon, rien ! Édouard Philippe nous dit non, sans aucun motif valable ». Lire la suite >>

Source : Le Point

La rédaction

Laisser un commentaire

Retour haut de page