[Presse] Coronavirus : le monde du spectacle au bord de l’accident industriel

L’interdiction des rassemblements de plus de 1.000 personnes désormais, porte un nouveau coup dur au secteur du spectacle. Les pertes de recettes liées aux annulations de concerts entre le 5 mars au 31 mai sont estimées à 250 millions d’euros. Les ventes de billets sont en chute de 50 à 60 %.

Le couperet est tombé dimanche soir, après l’annonce du ministre de la Santé : tous les rassemblements de plus de 1.000 personnes sont désormais interdits. Jusqu’à présent le seuil était à 5.000 personnes, ce qui concernait les gros Zénith, les Arenas, les concerts dans les stades. Beaucoup plus de salles sont désormais concernées.

Et non des moindres ! L’Opéra Bastille, le Châtelet, Chaillot, le Théâtre des Champs-Elysées, les Folies Bergère, Mogador, Pleyel, l’Olympia, l’Opéra-Comique, la Porte Saint-Martin, Marigny, le Théâtre de Paris… Mais aussi, en région, une vingtaine d’opéras.

Pour le monde du spectacle, c’est un nouveau coup dur, doublé d’un vrai casse-tête. Les professionnels réclament des précisions sur les modalités du comptage (les techniciens, artistes, personnels d’accueil et de sécurité sont-ils inclus ?) et la durée de ces restrictions. En outre, l’avis des préfets prime sur celui du ministre et peut être plus draconien encore.

Certaines salles décident purement et simplement d’annuler les événements prévus, comme l’Opéra de Paris jusqu’au 11 mars (mais probablement au-delà) ou la Philharmonie pour sa salle Pierre Boulez (2.400 places) jusqu’au 22 mars. « Tous nos concerts étant complets, comment laisser 60 % des spectateurs à la porte ? Et qui garder : ceux qui ont payé le plus cher ? Les jeunes ? Les plus âgés ? Je m’y refuse », s’emporte le président de la Philharmonie, Laurent Bayle. Les concerts à la Cité de la musique, les ateliers et les expositions sont en revanche maintenus. Lire la suite >>

Source : Les Echos

close

Oh salut 👋
Nous sommes heureux de vous voir sur MGB Mag.

Inscrivez-vous à notre newsletter Toute l’actualité du marché de la billetterie chaque semaine dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Laisser un commentaire

Retour haut de page