La finale de la Coupe Davis : couac de billetterie, et marché noir

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

La finale de la Coupe Davis qui se déroulera du 21 au 23 novembre au stade Pierre-Mauroy à Villeneuve d’Ascq déchaîne les passions.

Vendredi dernier, 7000 places ont été mises en vente pour la finale de la Coupe Davis, pour des prix variant de 30 à 2000 euros. La Fédération Française de Tennis avait annoncé 18 000 billets pour les particuliers. Les internautes qui ont essayé de commander ont du faire face à un bug informatique, et n’ont pu récolter le précieux sésame. La FFT souligne qu’elle aurait du mieux communiquer sur les canaux de vente de billets ; seules 7000 étaient disponibles sur internet, le reste des billets étant à retirer directement auprès du stade.

Ce couac de billetterie a bien évidemment occasionné des déceptions et des frustrations, et le marché noir s’est organisé. Cependant, la Fédération Française de Tennis veille au grain. Rappelons qu’en France, il est interdit de vendre un billet plus cher que sa valeur faciale.

Ticketbis propose des billets entre 190 et 2600 euros, mais de nombreux commentaires de spectateurs indiquent quelques menus problèmes ; comptes débités sans avoir reçu le billet, pas de service après-vente. La FFT a engagé une procédure contre le site d’échanges de billets d’origine espagnole.

Ebay et Leboncoin sont également surveillés. Plus aucune place n’est disponible sur ces plateformes, suite à une mise en garde de la FFT. Et Viagogo ? La Fédération travaille avec eux pour Roland-Garros.

Résultat, le marché noir se délocalise ; certains revendeurs se sont alors tournés sur Vivastreet, une plateforme de petites annonces gratuites. Cependant, après une petite recherche, on ne trouve aucune place pour la finale sur ce site Internet.

La Fédération Française de Tennis veille au grain en ce qui concerne le marché noir, et la seule solution qui reste aux aficionados de tennis est de se rendre sur place et d’acheter un billet devant le stade (ce qui reste toutefois illégal). Bonne nouvelle, on peut louer des chambres chez le particulier sur Leboncoin, dans la mesure où tous les hôtels et chambres d’hôtes sont complets pour ce week-end de tennis. Après le marché noir des billets, le marché noir des logements s’organise.

Crédit : DR

La rédaction

Laisser un commentaire

Retour haut de page