Le secteur culturel se mobilise pour la reconstruction de Notre-Dame de Paris

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Le 15 avril dernier, le toit de Notre-Dame de Paris prenait feu. Après de longues d’incertitudes sur le sort de l’église française la plus connue du monde entier, le bâtiment a pu être sauvé par les pompiers de Paris.

L’édifice a toutefois été gravement abimé, et alors que le président de la République annonce qu’elle sera entièrement reconstruite d’ici 5 ans, les dons affluent pour accélérer sa réparation, et ont atteint le 17 avril, près d’un milliard d’euros.

Le gouvernement a lancé une souscription nationale, à laquelle viennent s’ajouter les dons de particuliers et d’entreprises. Le ministère de la Culture a ainsi ouvert un portail pour diriger les dons : https://www.gouvernement.fr/rebatirnotredame. Le secteur culturel, et plus particulièrement, le patrimoine français se mobilise pour cette cause.

Le Pont du Gard a annoncé que l’intégralité des recettes de billetterie du week-end du 27 et 28 avril serait reversée à la fondation qui gère les dons. Par ailleurs, les visiteurs pourront ajouter un euro sur leur billet d’entrée jusqu’à la fin de l’année pour soutenir la reconstruction de la cathédrale parisienne. Même démarche pour l’Institut du Monde Arabe qui signale que les dons de ses visiteurs seront reversés à la fondation en charge de la collecte de dons.

Le secteur sportif se mobilise également : le PSG a indiqué « coordonner une mobilisation qui concernera l’ensemble des forces vives du club, ses principaux partenaires ainsi que la grande communauté de ses fans » via des initiatives comme des levées de fond, pour soutenir la reconstruction de Notre-Dame de Paris, et les pompiers de Paris. Un maillot collector serait à l’étude selon L’Equipe, ainsi que le versement des recettes de billetterie ou de la buvette du Parc des Princes. Le Stade Toulousain a déjà mis en vente un maillot rendant hommage à la cathédrale parisienne et l’OM prévoit de reverser une grande partie des fonds récoltés par la Fondation OM lors de son gala, la semaine prochaine.

Fnac Spectacles a également annoncé que pour chaque billet acheté sur sa plateforme, les spectateurs pourraient y ajouter un don d’1euros en faveur de la Fondation du Patrimoine.  

Et même l’audiovisuel, le monde de l’édition et le secteur des jeux vidéo se mobilisent : Walt Disney, qui a produit le dessin-animé « Le bossu de Notre-Dame » en 1996, a promis un don de 5 millions d’euros, pour rebâtir le monument, les maisons d’édition qui publient l’œuvre de Victor Hugo ont annoncé reverser une partie des bénéfices à la fondation et Ubisoft, qui a développé Assassin’s Creed Unity, va également faire un don de 500 000 euros.

Cet incendie inquiète déjà les professionnels du tourisme : la cathédrale a accueilli 14 millions de visiteurs en 2018, et le monument le plus visité d’Europe. Sa destruction partielle font craindre aux professionnels de l’hôtellerie et du tourisme une baisse des visites : « Pour l’image de Paris, après l’Arc de triomphe saccagé par des casseurs pendant les manifestations des “gilets jaunes”, ce n’est pas une bonne nouvelle. Cela ne donne pas une image d’un pays qui maîtrise : comment peut-on, en 2019, avoir un monument qui brûle aussi facilement ? », a déclaré Didier Arino, directeur du cabinet Protourisme à l’AFP.

Eddie MyOpenTickets

Laisser un commentaire